Lyon Ville Lumière

Depuis 1852, les lyonnais illuminent leurs fenêtres tous les 8 décembre en l’honneur de la Vierge Marie, dont la statue fut accrochée au sommet de la Chapelle de Fourvière, ce jour-là, et cette année-là.

Evènement incontournable

Autour de ces illuminations, est venue se greffer il y a une quinzaine d’années, la Fête des Lumières, organisée par la ville de Lyon. C’est un moment fort d’abord artistiquement, mais aussi économiquement, car plusieurs millions de personnes viennent déambuler dans les rues de Lyon, pour admirer les prouesses des créateurs français et étrangers. « Cette fête qui respecte ses origines, est un moment de partage fort » assure Gérard Collomb maire de Lyon. Chaque année, une association en recueille une partie des bénéfices ; en 2018 c’est Docteur Clown faisant de l’animation dans les hôpitaux, qui a été choisie.

Cet évènement, vitrine du savoir-faire lyonnais, participe au développement de la ville et du territoire, le patrimoine lyonnais est magnifié et mis en valeur par la lumière. Il s’agit d’une véritable fête populaire forte de créations originales colorées, le végétal s’inscrit dans le minéral.

 La technologie au service de l’art

Que ce soit la place Sathonay transformée en écrin de lumière avec ses quelques cinq mille lumignons, la place des Terreaux semblable à une vaste canopée étincelante, le jardin du Palais Saint-Pierre avec une projection de compositions lumineuses, la place Louis Pradel avec ses arches éclairées, la scénographie au laser à l’Hôtel de Ville, la rue et la place de la République qui scintillent sous un souffle invisible, ou la tradition textile qui s’invite place de la Bourse, quand un édifice contemplatif illumine la place des Jacobins, que le théâtre des Célestins donne vie à des cellules architecturales, que le Rectangle répond à la Grande Roue place Bellecour, qu’une œuvre poétique et interactive se tient place Antonin Poncet, partout les joyaux architecturaux de la ville sont sublimés par la lumière.

Bref, du nord au sud la presqu’ile brille de mille feux, agrémentés par les lumignons que les lyonnais mettent sur leurs fenêtres le 8 décembre, et plusieurs églises qui invitent les touristes à une pause silencieuse.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.