Lutte contre les violences

En novembre dernier, la Région signait avec Action Logement un partenariat permettant de multiplier les places d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences et leurs enfants. Cette semaine ce partenariat a été renforcé, permettant la mise à disposition de places supplémentaires.

Recherche des solutions les plus adaptées

« Il s’agit réellement d’un plan d’urgence pour soutenir et accompagner les victimes de violences intrafamiliales, qui avec le confinement ont tendance à augmenter » indique Laurent Wauquiez président du Conseil régional. Ainsi, cent cinquante places supplémentaires viennent s’ajouter aux soixante déjà existantes, portant le nombre à deux cent dix.

Toujours dans le cadre de la crise sanitaire et de ses conséquences, Laurent Wauquiez a également alerté le 24 mars dernier le ministre de l’Intérieur afin que les femmes victimes de violences conjugales puissent envoyer des SMS d’urgence sur le 114, initialement réservé aux personnes sourdes et malentendantes, ce qui a été accepté par le gouvernement.

Le sujet de la lutte contre les violences intrafamiliales mobilise depuis très longtemps la Région qui est très préoccupée par l’explosion des interventions des forces de l’ordre sur ce sujet depuis que le confinement a été mis en place.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.