Limiter la pression foncière

La situation foncière est très contrainte et tendue dans le 1er arrondissement. Pour contrer l’envolée des prix, la Métropole vient de créer l’Office foncier solidaire qui offrira des logements à un coût moindre. « Les promoteurs paraissent déconnectés des besoins de l’arrondissement, indique Noé Froissard élu dans le 1er lors du Conseil d’arrondissement du mercredi 2 décembre, nous faisons le maximum pour freiner la spéculation ».

Manque de logements abordables

La Ville de Lyon doit offrir 25% de logements sociaux d’ici 2025. Aujourd’hui elle n’en a que 21%, et le 1er en manque cruellement. Il essai tout de même de garantir la mixité sociale, et s’est fixé un objectif pour des logements abordables, participatifs et coopératifs, mais aussi d’espaces publics dont ont besoin les habitants, espaces essentiels pour les familles modestes. « Seulement, la mixité n’existe plus dans le 1er, lance Nathalie Perrin-Gilbert ex-maire, conseillère d’arrondissement, la gentrification a fait son œuvre, cette mixité est donc à regagner ! »

Dans les prochains mois, six logements sociaux doivent être réalisés rue de la Platière, plus particulièrement pour des familles, ce qui favorisera les écoles du quartier. « On ne peut accéder à l’égalité que si elle prend en compte les besoins des plus vulnérables » indique Malika Addad-Grosjean conseillère d’arrondissement. Le taux de pauvreté est important dans le 1er, il est nécessaire et important de prendre ce facteur en compte, lors des différentes améliorations et réalisations.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.