Ligne de crête

L’après 11 mai ne sera pas synonyme de liberté retrouvée, mais plutôt de liberté encadrée ! Mais si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous à cette date, le déconfinement sera repoussé, ce qui signifie que d’ici là, la plus grande discipline doit être maintenue.

Fraternité, ciment face à la tempête

La menace est sournoise, un virus silencieux face auquel la science tâtonne, se promène, entrainant incertitude, peur et doutes de la population. Jamais la France n’a connu une telle situation !

« La décrue lente et régulière est aujourd’hui engagée, indique le premier ministre lors de son allocution devant l’Assemblée Nationale le mardi 28 avril, l’économie ne peut plus supporter d’être à l’arrêt, faute de s’écrouler ». Aussi à partir du 11 mai une déconfinement progressif va-t-il s’engager, sachant que cela est risqué et redouté, car il va falloir vivre avec le virus.

Le risque de voir repartir l’épidémie impose de progresser avec prudence, en adaptant la stratégie suivant les régions. D’abord en se protégeant, en portant un masque le plus souvent possible, et de façon obligatoire dans les transports en commun, en respectant les gestes barrière ainsi que la distanciation. Puis en testant le plus possible et enfin en isolant les personnes susceptibles d’être porteuses du virus, afin de casser la chaine de contamination. « Ceci ne sera possible que si les Français font part d’un grand civisme » poursuit le Premier Ministre. Les semaines à venir seront difficiles !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.