Liberté chérie

Au cours d’une cérémonie le 11 novembre, place de l’Hippodrome, le 2e arrondissement a rendu hommages aux hommes du quartier partis au front en 1914, et qui ne sont jamais revenus.

commemoration-ste-blandine-p1260398

Une cinquantaine de personnes était rassemblées autour de Mercos Merchan, président des anciens combattants, pour se souvenir de cette époque éprouvantes, durant laquelle nombre d’hommes  se sont battus jusqu’à être grièvement blessés, ou à en perdre la vie, mais aussi de femmes, qui restées à l’arrière se sont serré les coudes pour permettre à la France de rester debout. Grace à eux, à leur travail, à leurs souffrances et à leurs privations, la France a pu vaincre l’ennemi, et signer cet armistice que plus personne n’attendait vraiment, ce qui lui a permis de retrouver la paix.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.