Libérer son potentiel

Dans le cadre de la semaine nationale de la création-transmission d’entreprises artisanales, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) a organisé une soirée consacrée à ce thème, le jeudi 7 novembre.

Mettre en relation

Pour aborder ces sujets parfois difficiles pour les uns comme pour les autres, la CMA a fait appel à des comédiens qui ont mis en scène tous les aspects de cette thématique, de manière à ce que le repreneur et le cédant soient plus à l’aise pour se rencontrer.

Dans le Rhône, parmi les trente-huit mille entreprises artisanales, une sur cinq sera à céder dans les cinq ans à venir. « Notre objectif est de trouver des repreneurs, indique Sonia Baibou chargée de développement à la CMA, sachant que cela demande un à deux ans ». La CMA veut être au côté des artisans lors de ce moment difficile pour l’un comme pour l’autre. Aussi propose-telle des formations et des accompagnements. « On ne s’improvise pas chef d’entreprise, poursuit Sonia Baibou, outre le côté savoir-faire, il y a tout un côté gestion à apprendre ».

Charles Galessamy reprend une entreprise de nettoyage, et se pose beaucoup de questions. « L’accompagnement de la CMA est pour moi important voire indispensable, explique-t-il, car je ne connais pas les règles du jeu ». La reprise d’une entreprise est une étape de son développement, mais c’est aussi pour le repreneur, un réel projet de vie !

« Céder son entreprise nécessite anticipation, on ne trouve pas un repreneur du jour au lendemain, précise Alain Audouard président de la CMA, il faut réfléchir très en amont ». Cela permet que l’histoire artisanale se poursuive de générations en générations !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.