L’Hôtel de l’Europe

Situé à proximité de la place Bellecour, l’hôtel de l’Europe est un ancien hôtel particulier que Monsieur Perrachon de Saint Maurice fit construire en 1653 à l’emplacement d’une maison de douane. Il fut l’un des principaux lieux d’accueil des étrangers à Lyon, ou tout du moins le plus prestigieux.

Hôtel de l'Europe 003

Des hôtes de marque – Au début du XVIIIe siècle, le nouveau propriétaire, le banquier Olivier de Sénozan l’enrichit d’une superbe décoration, dorures et peintures sur les murs et plafonds, toujours existantes aujourd’hui, œuvre du peintre Daniel Sarrabat.

En 1734, la demeure est rachetée par Monsieur de Montribould dont les collections scientifiques sont les plus belles d’Europe. Puis il se transforme, en 1801 en hôtel pour voyageurs, aux tarifs élevés, étant donné le luxe de l’édifice. Au fil du temps, il accueille des personnalités illustres comme Bonaparte, Talleyrand, Chateaubriand, Napoléon III, le roi Charles IV d’Espagne, Madame de Staël, ou Mérimée. En 1853, la terrasse au-dessus du portail est surélevée, puis l’on couvre la cour intérieure, afin qu’elle devienne une salle de bal, qui sera conservée jusqu’en 1970, pour accueillir cérémonies, fêtes de bienfaisance et même rallyes de danse !

De l’hôtel à un immeuble de luxe – L’hôtel cesse son activité en 1923, date à laquelle il est racheté par l’Union des syndicats agricoles du Sud-Est qui en fera son siège. Cet organisme restera pendant cinquante ans, jusqu’en 1976, année au cours de laquelle l’immeuble est loué au ministère de la justice, pour y installer les services annexes du tribunal de Grande Instance, qui occupèrent les lieux jusqu’en 1995.

Hôtel de l'Europe 006

En 1996, les bâtiments sont inscrits dans leur totalité aux Monuments historiques.

Dès le départ du tribunal, des travaux de restaurations importants commencent. Des fouilles qui ont donné des informations sur l’occupation de la Presqu’île à l’époque Gallo-Romaine, sont tout d’abord effectuées dans la cour intérieure transformée.

Propriété de Groupama, le bâtiment est l’objet, à partir de 1997, d’une complète réhabilitation visant à lui rendre son lustre d’antan, avec création d’appartements et de bureaux dans les étages, alors qu’un espace de vente, occupe le rez-de-chaussée. L’immeuble bénéficie de prestations haut de gamme, tant dans le choix des matériaux, pierre de roche brune sur les sols et plafonds à caisson dans les appartements, que dans le confort. Depuis une quinzaine d’année, l’Hôtel a retrouvé sa splendeur d’autrefois, conjuguée à une technologie moderne.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.