L’hôpital en crise !

Une délégation de médecins des HCL a été reçue jeudi quai des Célestins par la direction générale, à qui elle a remis la démission des fonctions administratives, de trente chefs de service et responsables d’unités fonctionnelles.

Marathon en baskets ou en tongues !

En démissionnant de la sorte, ils peuvent bloquer tout le système, la direction n’étant plus informée de ce qui se passe à l’hôpital. « Depuis dix ans nous dénonçons un manque de personnel, indique le docteur Jean-Christophe Lega chef de service adjoint à Lyon Sud, personne ne nous écoute, et celui-ci va en s’accentuant ». L’hôpital public en arrive à une urgence quant à la qualité des soins. « Nous sommes en permanence sous pression, avoue un infirmier d’Edouard Herriot, et devons bâcler certaines tâches faute de temps, ce qui n’est pas dans notre vision ». Il en est de même pour les services techniques qui sont réduits à peau de chagrin, et sous-payés.

Les réponses du gouvernement ne sont pas à la hauteur des revendications. « Nous ne sommes pas là pour faire la révolution, assure Frédéric Bérard médecin à Lyon Sud, mais pour défendre l’hôpital public ». Le manque de personnel, les salaires et le financement sont les points capitaux qui ont été soumis à la ministre, mais qui aujourd’hui se heurtent à une fin de non-recevoir ! Les salariés préfèrent rejoindre le privé où les conditions offertes sont bien meilleures !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.