L’Homme est un loup pour l’Homme

Pour son quatre-vingt-cinquième anniversaire, l’Holodomor, le génocide ukrainien des années 1932-1933, a été commémoré place Antonin Poncet, le samedi 25 novembre.

Organisée par le Comité Ukraine 33, cette cérémonie a rappelé qu’une famine totale a sévit en Ukraine pendant cette période, l’Union Soviétique confisquant, sur les ordres de Staline, toutes les céréales et les produits alimentaires, afin de mettre l’Ukraine à genoux et d’exterminer la population. Environ cinq millions de personnes moururent de faim au cours de ces trois années, des villages entiers disparurent.

Quatre-vingt-cinq ans plus tard, le pays n’est toujours pas reconstruit, il est encore en guerre, et malgré les interventions de l’ONU, la Russie cherche toujours à le mater, et en plus l’Ukraine doit gérer une catastrophe humanitaire. « L’opinion internationale ne réalise toujours pas et a peu conscience de ces évènements dramatiques, lance le président Mykola Cuzin, alors écoutez-nous ! »

Les céréales sont la base de l’alimentation ukrainienne, des enfants sont morts par centaines de milliers ; certains ont parfois mangé de la chaire

humaine pour survivre ! Par l’Holodomor, l’URSS voulait asservir l’Ukraine, mais elle n’y est pas arrivée !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.