Les voyous font la loi !

La situation dans le centre et le nord de la presqu’île, depuis le début du déconfinement, ne fait qu’empirer, malgré les mesures qui ont été prises.

Le périmètre s’élargit

Les nuisances s’étendent aux quais de Saône et au bas des pentes de la Croix-Rousse qui certains jours, le week-end ou la semaine, vivent un véritable enfer.

Les concerts de klaxons continuent, rue de Brest, rue de la Barre, rue des Capucins, quai Saint-Antoine etc. où ces nuisances intentionnelles rendent les nuits extrêmement pénibles pour les habitants. Avant vingt-deux heures, les rues deviennent un véritable terrain de jeu où les conducteurs de voitures, scooters et quads adoptent un comportement d’une dangerosité extrême, les piétons ne sont même plus en sécurité sur les trottoirs ! A cela il faut ajouter les cris sauvages délibérés, bagarres, attroupements, la liste est longue ! « L’insécurité est grandissante, de nombreuses personnes hésitent à sortir le soir, et préfèrent rester calfeutrées chez elles » indique Pauline Grosjean présidente du collectif Presqu’ile en colère. En effet, faire volontairement du vacarme toute la nuit pour empêcher les gens de dormir, est inacceptable.

Il est indispensable que les pouvoirs publics prennent ce problème à bras le corps, pour apporter de vraies solutions à ce fléau qui n’a que trop duré et que les habitants ne supportent plus !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.