Les universitaires se mobilisent

Un rassemblement organisé par les universitaires de Lyon, pour dénoncer les persécutions qui ont lieu en Turquie à l’endroit des intellectuels, a eu lieu le mardi 14 mai, place de la République.

Dénoncer et condamner

Plusieurs centaines de personnes étaient présentent, pour soutenir Tuna Altinel, enseignant-chercheur en mathématiques à Lyon  depuis vingt ans, incarcéré à Istanbul le samedi 11 mai pour avoir signé en 2016, une pétition en faveur de la paix, demandant l’arrêt des violences et mauvais traitements de la population kurde de Turquie. Depuis cette date, les universitaires sont bannis de ce pays, ils sont persécutés et emprisonnés, de manière à ce qu’ils se taisent. « Nous ne voulons pas être complices, affirme Christine Charreton, mathématicienne, nous agissons en faveur de notre collègue ».

Cette arrestation accentue encore plus les aspects autoritaires et répressifs du régime, sa propension à réduire les opposants au silence en emprisonnant massivement divers secteurs des intellectuels.

Demander la paix est devenu un crime en Turquie où la liberté d’expression est bafouée !

Les universitaires français demandent au gouvernement d’intervenir, pour faire respecter les Droits de l’Homme, et libérer l’un de ses fonctionnaires, Tuna Altinel.

Le silence de la France et de la Communauté internationale ne pourrait être compris que comme une faute, une démission, une complicité, voire une compromission !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.