Les taxis en colère

Les taxis ne sont plus les seuls à transporter des personnes, depuis quelques années, les VTC et les transports à titre onéreux foisonnent de plus en plus à Lyon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les chauffeurs de taxis doivent se soumettre à la réglementation, et ont une tarification imposée, alors que pour les deux autres, qui ne paient ni charges ni TVA, les prix sont libres ou forfaitaires, donc inférieurs, et la sécurité est mal assurée. « De nombreux travaillent dans la plus pure illégalité, et ne sont pas comme nous, inscrits à la Chambre des Métiers » soutient l’intersyndicale des artisans taxis. Le gouvernement accepte que certains enfreignent la loi.

Cependant la préfecture, à la demande de l’intersyndicale, fait actuellement des contrôles sur les VTC, pour qu’ils entrent dans la réglementation. Aussi, l’ensemble des fédérations de taxis du Rhône, voyant un geste de l’Etat, ont-elles choisi de ne pas manifester le 26 janvier, elles attendent le résultat de ces interventions pour se faire entendre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.