Les français en colère

Loi El Khomri

Les syndicats ne sont pas opposés à une réforme du Code du Travail, mais le projet de loi El Khomri est à revoir. Ainsi samedi 12 mars, place Bellecour, sont-ils allés à la rencontre des citoyens.

Ils n’acceptent ni le plafonnement des indemnités prudhommales, ni les nouveaux critères de licenciement économique. Cette loi doit être revue pour le 24 mars, les syndicats verront alors ce qu’il en est  et s’ils poursuivent la mobilisation.

Etat d’urgence et déchéance de nationalité

Pour la troisième fois, des collectifs nationaux ont manifesté, samedi 12 mars contre l’état d’urgence.
Environ cinq cents personnes ont ainsi défilé entre Bellecour et Terreaux, afin que les droits élémentaires de chaque citoyen soient respectés. « L’état d’urgence doit être utilisé seulement pour la lutte contre le terrorisme » indique Louis de la CGT. En effet, nombreux sont-ils à penser que c’est un arbitraire qui empêche le citoyen de s’exprimer, et dont l’efficacité reste à prouver, étant donné que l’on compte très peu de poursuites judiciaires par rapport au nombre de perquisition

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

D’autre part, ils s’insurgeaient contre la déchéance de nationalité qui remet en cause le principe d’égalité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.