Les Dys sur la sellette

Pour la deuxième édition, afin de mettre toujours plus en avant les troubles DYS (dyslexie, dyspraxie …), qui sont la grande cause 2017 en Auvergne-Rhône-Alpes, une journée organisée par l’association « Dystinguons-nous » et par le Conseil régional, a eu lieu le samedi 7 octobre à l’Hôtel de Région.

Un combat de tous les jours

Environ 10% de la population, soit sept cents mille personnes en Auvergne-Rhône-Alpes sont atteintes par ces handicaps généralement invisibles. Elles doivent trouver leur place dans la société. « Ces enfants sont intelligents, précise Sandrine Chaix conseillère régionale déléguée au handicap, seulement leur cerveau fonctionne différemment ». De ce fait, il est nécessaire d’adapter les méthodes d’apprentissage et l’environnement dans lequel il est dispensé, ainsi que d’être bienveillant à l’égard de ces personnes en difficulté.

Dans cette optique, la Région a édité un Livre blanc qui propose à tout le monde de se mobiliser afin de faciliter l’intégration des personnes atteintes de troubles Dys. Ce livre interpelle le gouvernement afin que ces troubles bénéficient d’une meilleure couverture sociale, ainsi que l’Education Nationale pour que les enseignants soient dans leur parcours initial, formés à la manière de s’occuper de ces enfants. « Nous devons tous travailler main dans la main pour faciliter les parcours » lance Nicole Philibert coprésidente de Dystinguons-nous. Ces troubles s’expriment tous les jours, dans tous les instants de la vie, il est nécessaire de s’en occuper dès le plus jeune âge

Afin de définir une palette d’actions à mettre en œuvre pour soulager les personnes atteinte, la Région qui a beaucoup travaillé sur le sujet en 2017 propose des pistes d’action, clairement définies dans ce Livre blanc qui sera remis au gouvernement. Certes, il y a déjà eu des avancées dans le domaine, mais cela n’est pas suffisant. « Ce ne sont pas les dys qui sont à côté de leurs pompes, mais les pompes qui ne sont pas adaptées » !

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *