Les derniers d’une longue série

Une fois n’est pas coutume, les vœux de la revue municipale et contributive A1, du 1er arrondissement, ont été prononcés le mercredi 13 février depuis la mairie.

Jouer la proximité

Ce périodique édité trois fois par an, vit grâce à la participation des habitants, commerçants et artistes du quartier, elle participe au paysage de la presse locale et territoriale. « C’est une revue qui respire la liberté, indique le maire Nathalie Perrin Gilbert, elle ne ressemble pas à ce qui existe ».

En effet, les huit numéros déjà sortis ont fait appel à dix invités de la rédaction, à huit artistes, et à cent vingt contributeurs, acteurs dans l’arrondissement. Chaque édition est pilotée par quelqu’un extérieur à l’équipe municipale, bien que ce soit tout de même elle qui initie les thématiques et choisisse l’invité de la rédaction qui va permettre d’élargir le point de vue.

La presse territoriale se repositionne pour aller au plus près des citoyens. Pour ce faire une centaine de points de distribution très variés, cafés, commerces, institutions etc. sont répartis dans l’arrondissement, de manière à ce que chacun, sans obligation et comme il l’entend, ait accès à cette revue locale tirée à sept mille exemplaires. La parution de chaque numéro, lancé dans un lieu de l’arrondissement ayant un rapport avec le thème défini, est une fête et un prétexte pour que les habitants se croisent et se rencontrent.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.