Les concerts participent au sauvetage

Les Grandes orgues de Saint-Bonaventure datant de 1690, sont situées au fond du chœur depuis 1855, quand elles furent modernisées par Joseph Merklin.

La ville s’engage – Restauré plusieurs fois, il faut attendre 1912 pour que l’orgue soit électrifié, finis les efforts des souffleurs pour tenir les réservoirs remplis d’air ! La dernière restauration remonte à 1985, et actuellement l’instrument fragilisé est en situation à risques, la prochaine réfection étant repoussée de plusieurs années. « Pour ne pas risquer que l’instrument perde sa voix, avance Michel Morlot président de l’association POSB (Pour l’Orgue de Saint-Bonaventure), une somme que nous devons complétée, est dégagée par la Ville de Lyon. »

Afin de récolter des fonds, l’association organise au profit de l’orgue, un concert atypique, le samedi 17 octobre à 20h45 au sanctuaire. « Il s’agit d’une aubade à la fois guinguette et classique au cours de laquelle orgue et accordéon vont se répondre » poursuit Michel Morlot

Orgue St Bonaventire

La Fondation du Patrimoine participera également à ce sauvetage qui pourra être mené à bien dans les quatre ans. L’enjeu est très important pour l’avenir de l’orgue.

La Ville de Lyon a accepté de rénover le sanctuaire, extérieur et intérieur, en quatre tranches de deux millions cinq cent mille euros, la première étant prévue pour 2016. De ce fait, la restauration totale des Grandes orgues n’aura lieu qu’après celle de l’édifice.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.