Les cinquante ans de la MJC

1965, naissance de la MJC Perrache au sein des bains douches cours Bayard, qui quelques années plus tard viendra s’établir dans l’ancienne

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

murisserie de bananes 100 cours Charlemagne, avant d’être exilée pendant dix ans dans le centre d’échange, puis de renaitre en 2013, à l’extrémité de la darse, sous le nom de MJC Presqu’ile Confluence.

Un peu d’histoire – Dès sa création, elle avait pour objectif de susciter du lien social, en favorisant les approches et les rencontres, mais les débuts ne sont pas simples, elle a dû justifier sa présence, ce qui n’a pas empêcher les activités de se multiplier. Malgré les problèmes rencontrés, parfois avec les jeunes, la MJC, suivie par la mairie dans tous ses projets, poursuit son développement, et élargit la population de ses adhérents. En 1981, elle vient s’établir dans l’ancienne murisserie de bananes où les nouvelles activités proposées vont favoriser son développement, et en faire un lieu incontournable du quartier.

Puis ce furent les années de transhumance au sein du complexe de Perrache. C’est à cette époque que les familles vont peu à peu remplacer les jeunes. Mais cette absence de Maison se révèle au fil du temps être un atout pour gagner de nouveaux publics, étant donné le nombre de personnes qui passent dans le centre d’échange tous les jours, qui n’hésitent pas à pousser la porte, ce qui favorise une renaissance hors les murs. Forte de mille sept cents adhérents, elle s’installe fin août 2013 dans le bâtiment construit à son intention à l’extrémité de la darse.

Faciliter les approches et les rencontres – A l’heure actuelle, toujours en favorisant la cohésion sociale, la MJC est active sur le territoire, dans la laïcité et la fraternité, et propose à la jeunesse une politique qui encourage les initiatives pour construire une société responsable. « Il y a urgence à soutenir les leviers favorisant les actes citoyens, indique la présidente Valérie Dor, nous nous engageons constamment dans ce sens »

Signature de la labellisation du point d'information jeunesse

Signature de la labellisation du point d’information jeunesse

La vie associative qui bouillonne dans le nouveau bâtiment favorise le développement de la MJC, d’autant plus appréciée à un moment ou les relations humaines se sont virtualisées.

« Nous souhaitons que tous les jeunes deviennent autonomes et impliqués, avance Anne Brugnera adjointe au maire de Lyon déléguée à l’éducation, la MJC leur donne un bel élan ».

Elle est une aventure humaine, un lieu de rassemblement à l’écoute des jeunes, qui cherche à construire un vivre ensemble pour tous les habitants du quartier, afin que chacun puisse trouver l’estime de soi.

Et les animateurs de préciser qu’ils travaillent pour le bien-être des enfants et de la jeunesse, en proposant des activités riches, ouvertes sur le monde.

A l’occasion de cet anniversaire, le samedi 13 juin, la labellisation d’un point d’information jeunesse a été signée entre la MJC, l’Etat, la Ville de Lyon et le CRIJ (Centre Régional d’Information Jeunesse).

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.