Legs humaniste

La traditionnelle cérémonie en hommage au Major Claude Martin décédé le 13 septembre 1800, a eu lieu le vendredi 13 septembre au lycée de la Martinière, place Rambaud.

Au lendemain de sa mort, Lyon apprend être détentrice d’un legs destiné à créer une institution, pour instruire les plus démunis et les jeunes filles. La ville désigne alors l’Académie des Sciences et Belles Lettres pour fonder une première Martinière, au Palais Saint-Pierre.
Cet homme, ami de l’humanité, qui avait une palette de savoirs, et une riche personnalité, a décidé de partir loin de sa terre natale, en Inde, car il voyait la fortune et la gloire à l’horizon, et son rêve s’est accompli. Cependant il est toujours resté nostalgique de cette France qu’il aimait tant !

Par son testament, il a voulu valoriser le travail, l’effort et la persévérance.

Il est important de veiller sur l’héritage de ce bienfaiteur trop souvent oublié, que ces commémorations annuelles tentent de sortir de l’ombre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.