Le soleil à l’hôpital

Les Blouses Roses, reconnues comme très efficaces dans les hôpitaux et les maisons de retraite, ont fêté leurs soixante-dix ans d’existence, le vendredi 15 juin à la MJC Presqu’ile Confluence.

L’éveil des sens

Créée en 1948, cette association dont l’objectif est de rompre la solitude des malades et personnes âgées, a pris de l’ampleur pour aujourd’hui rassembler deux cents bénévoles, qui agissent sur toute la palette allant de la néo-natalité au grand âge. Elles sont reconnues pour leur action très bénéfique auprès des malades. « Nous apportons des loisirs et de l’animation à l’hôpital, précise la présidente Anne Marie Médina, nous nous sentons souvent très utiles, car nous sommes une bouffée d’oxygène, un rayon de soleil pour ces patients souvent esseulés ».  Elles font en sorte que ceux-ci oublient leur maladie pendant quelques instants, du fait des activités différentes et attrayantes qui leur sont proposées. Rompre la solitude et l’angoisse est leur mission principale.

Ce bénévolat est difficile, car il s’agit d’être auprès et à l’écoute de personnes malades. « Nous essayons d’insister sur le ludique et le convivial, car l’hôpital représente beaucoup de solitude » poursuit la présidente. L’objectif est de les distraire, de leur permettre de penser à autre chose qu’à leur maladie, aussi leur font-elle faire différentes activités. « Ils nous attendent avance Marie-Louise  qui va dans une Ehpad, et nous sommes également heureuses de les voir ».

Il est à relever qu’un quart de l’effectif est composé d’étudiants qui apportent de la jeunesse, à la fois dans l’équipe, et à l’hôpital.

Durant toutes ces années, des milliers de patients ont bénéficié des services des Blouses Roses, et des centaines de bénévoles ont été motivées pour aider ces personnes vulnérables, en premier lieu en sachant leur sourire !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.