Le service d’autopartage se développe

Ce qui a été entrepris fin 2013, à savoir l’autopartage, fonctionne bien. Aussi la Métropole déploie-t-elle ce service sur le Grand-Lyon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bluely s’agrandit – Ce nouveau mode de mobilité, 100% propre, permet de réduire la pollution et le trafic, et ainsi de décongestionner la ville. Sachant qu’il y a eu plus de quarante-cinq mille locations en dix-huit mois, Bluely inaugure la deuxième phase en avril 2015, passant de cinquante stations et cent trente voitures lors du lancement de ce service, à cent une stations, dont une dizaine dans la presqu’ile, et deux cents cinquante véhicules diversifiés. « Le covoiturage et les transports en commun vont se développer dans les prochaines années, et le deuxième vaporeto arrive,  indique Gérard Collomb, nous essayons de développer tous les transports, pour faire de Lyon une ville intelligente ». La voiture électrique vient en complément des transports publics. « Cette offre positive et écologiste a d’ailleurs permis à de nombreux lyonnais de vendre leur véhicule pour utiliser uniquement l’autopartage » assure Géard Collomb. Prendre le véhicule à un point A pour le rendre à un point B facilite les utilisateurs, force est d’ailleurs de constater que le nombre d’abonnements ne cesse de croitre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette opération qui permet de faire évoluer les comportements, est un signal fort envers la mobilité durable.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.