Le piéton d’abord

L’association Les Droits du Piéton souhaite qu’il y ait un rééquilibrage entre les différents modes de déplacement. Elle travaille sur trois fronts : d’abord en intervenant dans les actions de l’Etat et des collectivités locales, puis en participant aux concertations concernant les grands travaux et les transports en commun, et enfin en faisant au quotidien, une expertise de l’espace public.

Carton rouge

Pour cela elle a tissé des liens avec les associations de cyclistes, de personnes handicapées et les Conseils de Quartier, qui lui font remonter les informations. « Nous constatons, critiquons et proposons les améliorations nécessaires » précise le coprésident Yves Gascoin lors de l’assemblée générale qui a eu lieu le mercredi 14 mars rue du Major Martin.

L’élu ne peut pas tout voir, il est donc utile que des citoyens relèvent les dysfonctionnements qui existent dans la ville. L’association qui lutte contre l’invasion d’automobiles, demande des aménagements ou amélioration quand cela est nécessaire, et cela est fréquent ! Pour les Rives de Saône par exemple, son intervention a permis que les estacades en bois soient supprimées au profit du béton, beaucoup plus fonctionnel et moins cher. Grâce à elle, une signalétique piétonne est petit à petit mise en place dans la ville. L’association souhaite que les vélos roulant sur les trottoirs soient verbalisés, et est favorable à la réduction de la place et de l’emprise de l’automobile dans la cité !

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.