Le logement social, un casse-tête

A Lyon, une grande importance est donnée à l’habitat et au logement social, particulièrement dans la presqu’ile, où ce problème est pris à bras le corps, spécialement dans le 2e arrondissement où tous les fondamentaux sont aujourd’hui maitrisés.

Atteindre les 25% – Le 2e, toujours d’accord pour la construction de logements sociaux, pense avoir atteint la limite dans le quartier Sainte-Blandine, et souhaite, en saisissant l’ensemble des opportunités, en implanter entre Carnot et Saint-Nizier, afin de favoriser la mixité sociale, car le taux global sur l’arrondissement n’est que de 11,25%. « Nous sommes prêts à prendre part à la tâche pour atteindre l’objectif de 25% fixé par la loi » avance le maire Denis Broliquier. La solution idéale est l’habitat diffus, disséminé dans les immeubles car il y a dans l’arrondissement un taux d’appartements vacants important, qui pourraient être transformés en logements sociaux. « Nous nous occupons en priorité des habitant du 2e, sans négliger les autres, assure le maire, les attributions sont fiables, il n’y a pas de piston ». Dans ce domaine il faut être précautionneux, car les locataires ont besoin d’informations et de sécurité.

« En tout état de cause, nous sommes très attentifs à la manière dont se constitue l’habitat dans l’arrondissement, indique Aurélie Bonnet Saint-Georges, adjointe chargée du logement dans le 2e, car il y a beaucoup de demandes émanant de personnes seules ou de familles monoparentales, et peu d’offres ». Les surfaces proposées sont très souvent de petite taille, alors que les grands appartements font défaut. En 2014, sur sept-cents demandes, seules cent-trente-huit ont pu être menées à bien. Dans le nord de l’arrondissement, la ville cherche à réhabiliter des logements pour les faire glisser dans le parc conventionné. Force est de constater que dans le 1er comme dans le 2e arrondissement, l’indice de pression est fort, car le centre-ville bien desservi par les transports en commun, a une bonne image et un attrait certain.

Cité Perrache

Cité Perrache

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.