Le dialogue avant tout

Association créée dans les années 1980 pour aider Franscisque Collomb à se faire réélire à la mairie de Lyon, l’association Lyon d’Abord a présenté ses vœux à ses adhérents, le mercredi 16 janvier à la mairie du 2e arrondissement.

Savoir se réconcilier

Vœux placé sous le signe de la sérénité en cette période où le mouvement des Gilets Jaunes, considéré comme grave et sérieux, veut faire comprendre au gouvernement qu’il y a trop de disparités en France, qu’il doit diminuer son train de vie, et s’appuyer davantage sur les élus locaux qui défendent les valeurs et la force des territoires. « Nous devons agir sur le terrain de la solidarité, avance le président Denis Broliquier, les impôts deviennent excessifs ! »

Il est indispensable que le gouvernement porte un regard différent sur la France pour se réconcilier avec les français, et les réconcilier avec l’Europe qui est gage de paix et de stabilité. Il est également indispensable de les réconcilier entre eux. « De profondes factures ont été révélées au cours de ces derniers mois, poursuit le président, espérons que le dialogue nationale qui débute saura les amoindrir ».

Lyon d’Abord, association civique qui par ses actions, visites culturelles et conférences, invite ses adhérents à mieux connaitre Lyon et son histoire, doit être en première ligne dans cette œuvre de réconciliation à laquelle tous sont appelés à participer, car seul le dialogue pourra apaiser la situation actuelle.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.