Le chemin de la croissance

Alors que le taux de chômage avoisine toujours 9% en Auvergne-Rhône-Alpes, l’emploi des cadres, d’après l’enquête annuelle de l’APEC, se porte plutôt bien.

Les cadres au goût du jour

En effet, après une bonne année 2018, plus de trente mille cadres devraient être recrutés en 2019 dans la deuxième région économique de France. Les recruteurs accorderont une préférence pour les jeunes, principalement quand ils auront de un à cinq ans d’expérience professionnelle, mais les débutants profiteront également de cette dynamique. Ceci, spécialement dans la recherche et le développement, l’informatique, les services et l’industrie bien implantée en Auvergne-Rhône-Alpes par rapport à d’autres régions.

13% des entreprises envisagent d’accroitre leurs effectifs de cadres. «La demande en compétences cadres ne cesse de croître dans un contexte de transformation numérique et organisationnelle des entreprises» indique Bertrand Hébert directeur général de l’Apec. Il pourrait y avoir une augmentation de 10% des embauches de cadres par rapport à 2018 qui était déjà supérieure à 2017 ! Ces recrutements comprennent la promotion interne, preuve que  la dynamique d’acquisition des compétences à l’intérieur même des entreprises est à l’œuvre.

La situation économique modérée permet de penser que le recrutement des cadres va continuer à progresser, car les entreprises sont confrontées à un besoin crucial de compétences nouvelles pour se développer et ainsi contribuer au développement économique des territoires. Les besoins de compétences cadres et l’émergence de nouveaux métiers liés aux transformations structurelles qui traversent l’économie française (digitales, énergétiques, environnementales, etc) devraient continuer à stimuler les principaux moteurs de l’emploi cadre, cependant le climat des affaires de ce début d’année, notamment dans certains secteurs industriels et dans le commerce, devrait peser sur la dynamique des recrutements.

Aussi, ces prévisions optimistes pourraient être entachées par les aléas internationaux (Brexit, protectionnisme américain etc.) et également par le mouvement des Gilets Jaunes, s’il se poursuit trop longtemps.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.