L’avenir, c’est le travail

Au cours de la séance des Petits Déjeuner de l’Economie, qui a eu lieu le vendredi 26 octobre au Sofitel, François Turcat, président de la CPME du Rhône a exposé le pour et le contre de la loi PACTE (plan d’action de croissance et transformation économique), qui sera appliquée progressivement au cours du premier semestre 2019.

Savoir anticiper

Les PME génèrent 66% de l’emploi en France, mais elles ne sont pas suffisamment reconnues. Cette loi simplifie les seuils pour créer un environnement juridique plus favorable pour les entreprises, ce qui représente une grande avancée, surtout en ce qui concerne celui du nombre de salariés. La place de la société, aux niveaux social et environnemental est revue, ce qui va dans le sens du vent actuel. Il sera possible de créer son entreprise en ligne, d’où facilitation et délais beaucoup plus courts. De la même manière, les délais de paiement seront limités. Cette loi a également pour ambition de rapprocher la recherche et l’entreprise en favorisant les passerelles. Elle souhaite également harmoniser la fiscalité et soutenir les PME à l’export. « Aujourd’hui, nous avons un gros déficit dans ce domaine par rapport aux pays voisins, indique François Turcat, il est important d’accompagner les PME en ce qui concerne l’exportation ».

En revanche, la loi ne parle ni de transmission d’entreprises, ni de transition énergétique, qui sont deux domaines fort importants, ni du pillage informatique qui lui est brulant !

En Auvergne-Rhône-Alpes le chômage a augmenté de 1,8%. Il est nécessaire de changer les mentalités, car pointer à Pôle Emploi ou à l’assurance maladie sont deux facteurs qui pèsent sur la société.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.