La Ville se mobilise

Le Conseil municipal qui a eu lieu le jeudi 19 novembre en visioconférence a porté principalement sur l’accompagnement de la crise et sur les mesures à prévoir pour l’après !

Changer d’échelle

Le secteur culturel est l’une des grandes victimes de cette crise sanitaire, il a perdu plus de 70% de son chiffre d’affaire. Une priorité importante pour la ville, est de le soutenir, sachant qu’il génère environ vingt mille emplois, en versant les salaires, et les aides octroyées par un fonds d’urgence de quatre millions d’euros. Ainsi trois vont-ils être versés prochainement à différentes structures et à un certain nombre d’artistes, le million restant sera attribué début 2021 aux nouvelles structures en difficulté. « La Ville de Lyon est l’une des seules collectivités à s’engager autant auprès des artistes pour soutenir la création » précise l’adjointe à la culture Nathalie Perrin-Gilbert. Et de préciser que les acteurs culturels sont en recherche constante pour réinventer et maintenir leur rapport au public et en coulisses travailler sur les prochaines créations.

Grâce au protocole sanitaire, toutes les écoles fonctionnent. La crise a cependant accentué les fractures sociale et numérique. Aussi la ville va-t-elle doubler l’enveloppe prévue pour proposer de nouveaux projets, et ainsi ouvrir des portes. En cette période, les enfants ne vivent en collectivité que pendant le temps scolaire, il est donc nécessaire de les accompagner, ainsi que les familles qui ont un rôle essentiel dans l’éducation.

D’autre part, la municipalité souhaite passer à un rythme supérieur dans la rénovation et l’isolation des bâtiments, elle veut une ville plus inclusive avec des logements sociaux  et l’encadrement des loyers, pour remettre au cœur des priorités les besoins des lyonnais, et notamment des plus fragiles. Elle souhaite également moderniser l’éclairage urbain dans plusieurs quartiers de Lyon, en en réduisant l’intensité en l’absence de véhicule dans la rue. « Cela entrainera une diminution de la consommation électrique, car l’éclairage sera réduit à 90% du temps, assure Sylvain Godinot adjoint à la transition écologique, mais cela ne pourra pas être fait dans la presqu’ile, car il y a trop de circulation ». Ce système permettra une diminution de la pollution lumineuse, pour des nuits plus apaisées.

L’extension de la vidéoverbalisation rue Victor Hugo et place Ampère est également au programme, elle permettra d’apaiser ces secteurs.
Le Maire rappelle à tous les lyonnais qu’il est important de faire travailler les commerces de proximité et de ne pas se ruer sur les grandes plateformes internet.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.