La soierie encadrée

Dessinatrice pour la soierie et le textile, Dominique Gaudin établie dans le 1er arrondissement, vient exposer à la Galerie Jean-Louis Mandon, rue Vaubecour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Autrefois, le savoir-faire était à Lyon, les imprimeurs du monde entier venaient choisir leurs dessins rue Royale, où étaient établis nombre de dessinateurs. A partir des années 1980, la tendance s’est inversée, et ce sont ces derniers qui sont allés au-devant de leurs clients.  Dominique Gaudin a voyagé dans le monde entier, pour faire valoir ses créations, mais aujourd’hui ce temps est révolu.

« Après avoir dessiné à la main pendant trente-sept ans, je travaille actuellement par le biais de l’ordinateur » indique-t-elle, en précisant qu’il faut suivre la mode de chaque pays. Pour elle qui dessine essentiellement pour le foulard et le maillot de bain, la couleur est essentielle.

Dominique Gaudin 2

En rencontrant l’artiste, Jean-Louis Mandon a pensé intéressant de présenter ses œuvres, qui jusqu’à aujourd’hui étaient Top Secret ! « Les dessinateurs sont de tout temps restés dans l’anonymat, indique le galeriste, j’ai souhaité en mettre une sur le devant de la scène, c’est réellement une première ! » Pour Dominique Gaudin qui depuis plus de quarante ans se bat pour ce métier,  cette exposition est la consécration d’une vie ! A voir du 5 au 16 avril.

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.