La rue Victor Hugo du XXIe siècle

Une réunion publique d’information concernant la requalification de la rue Victor Hugo, a eu lieu le mercredi 23 mai à l’Université Catholique.

Un nouveau profil

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’opération Cœur presqu’ile qui vise à requalifier tout le centre, de la place des Terreaux à la place Ampère. Depuis 1976, date de sa dernière réfection, la rue Victor Hugo a vieilli, il s’agit donc de lui redonner une ambiance sympathique et attractive, l’adapter aux usages actuels, et confirmer sa vocation piétonne, aussi bien pour les habitants que pour les commerçants et les touristes, ces derniers étant de plus en plus nombreux.

Il y aura une reprise intégrale du sol, avec pose de dalles en granit non glissantes, et de l’éclairage qui se fera de façade à façade, afin de les mettre en valeur. « Bien entendu, il faudra que les copropriétés accompagnent ce mouvement en faisant les ravalements nécessaires » précise Michel Le Faou vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme..

Une attention particulière sera portée aux cent quarante-deux commerces de la rue, car bien que ce soit eux qui aient poussé pour cette requalification, les deux années et demie de travaux vont être une période un peu pénible. « Il faudra anticiper le quotidien, et le gérer pendant le chantier » indique Fouzia Bouzerda adjointe déléguée au commerce. En effet, son attractivité commerciale – chiffre d’affaire de trente-deux millions d’euros – est un véritable atout qu’il faut chercher à renforcer.

La place Ampère quant à elle, va devenir le véritable poumon vert du quartier. Elle sera plantée d’arbres et de végétation, et agrémentée de mobilier urbain ; la fontaine sera bordée par un miroir d’eau. Comme il est impossible de végétaliser la rue Victor Hugo étant donné que le métro est à fleur, les rues transversales le seront. Au total, cinquante-trois arbres visibles depuis la rue Victor Hugo, seront plantés, et contribueront ainsi à l’ambiance végétale du secteur. Revers de la médaille, ceci supprimera quarante-trois places de stationnement !

« Ce chantier assez lourd et contraignant sera suivi de près par la mairie du 2e » assure le maire d’arrondissement Denis Broliquier.

Seuls les résidents et les livraisons pourront accéder en voiture. Il y aura deux entrées et quatre sorties. Question sécurité, des blocs de béton seront placés et fixés dans la rue de manière à empêcher que les véhicules prennent de la vitesse, et un système de vidéoverbalisation pénalisera les intrus..

Les travaux commencés en mars dernier par la refonte des réseaux, vont se poursuivre jusqu’à l’automne 2020. Ce sera alors un espace rénové de 8000 m² qui aura coûté un peu plus de huit millions d’euros, qui sera offert aux lyonnais.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.