La pensée unit les mondes

La livraison de la fresque restaurée de la Grande Poste, représentant le Rhône et la Saône unifiant les mondes, a eu lieu le lundi 9 décembre, en présence de la famille de l’artiste.

Cette campagne de restauration a été motivée par une fuite d’eau. La restauratrice s’est appliquée à la colmater puis à la faire disparaitre, et en a profité pour retravailler trois zones qui présentaient des altérations.

Réalisée par le peintre Louis Bouquet entre 1935 et 1938, cette fresque Art Déco de cinquante-quatre mètres de long est toute en symboles. Elle vise à illustrer par le principe allégorique, le rayonnement mondial de la Ville de Lyon, grâce aux nombreux échanges, principalement courrier et télégraphe, acheminés par la poste. L’impression de fierté et de force dégagée par les personnages laissent penser que cette cité accueillante est connectée avec le monde entier.

Les notions de dynamisme, de rapidité et d’essor, chères à la poste de l’époque, sont mises en avant !

lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.