La médecine en colère

Au cours d’une conférence tenue le mardi 6 janvier, plusieurs syndicats médicaux ont fait part de leurs inquiétudes face au projet de loi du ministre de la santé.

Les médecins s’opposent au tiers payant généralisé qui signifie leur asservissement aux ordres de l’Etat, et la mise sous tutelle de la totalité des organismes de santé. « Par son projet de loi, Marisol Touraine remet en cause les libertés du médecins comme celle du patient » indique un praticien. Les cliniques sont aujourd’hui à l’arrêt, certains médecins doivent être réquisitionnés, car l’administration et l’Agence Régionale de Santé sont du fait de cette grève, en grandes difficultés, il y a une forte tension aux services des urgences, ce que ne veut pas reconnaitre la ministre.

Par cette loi, le secret médical est menacé, car il est demandé aux médecins de remonter l’ensemble des informations dans une base de données qui pourra être transmise à certains organismes. « Comment un gouvernement peut-il accepter de remettre en question l’intimité de chacun ? » s’interrogent les syndicats. Les paiements qui jusqu’à aujourd’hui sont à l’acte, vont être plus ou moins forfaitisés, des objectifs étant fixés par la santé publique. Si le médecin n’a plus qu’un payeur, l’assurance maladie, il ne sera plus libre.

Marisol Touraine veut que pour les français, la santé devienne gratuite, ce qui d’après les syndicats n’est pas une bonne chose pour l’accès aux soins. Aussi demandent-ils le retrait de cette loi, car elle risque d’étouffer la pratique de la médecine, et d’augmenter les coûts. Le secteur privé deviendra supplétif du public.

Pour les syndicats, ce projet de loi qui bouscule l’équilibre entre privé et public est dangereux car il va détruire la médecine libérale qui est consciente qu’il faut faire évoluer le système au cours d’un dialogue constructif avec le gouvernement qui devra tenir compte de ses avis.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.