La journée des Dys

Dyslexie, dysphasie, dyspraxie. Pour la dixième année, une journée a été organisée par l’association Dystinguons-nous, le samedi 8 octobre au Conseil Régional, afin de faire connaitre ces troubles pour leur permettre de passer de l’invisible au visible, car environ 10% de la population est concernée.

« Le diagnostic étant obligatoire seulement depuis dix ans, de nombreuses personnes ne savent pas qu’elles sont atteintes de ces pathologies qui les mettent en difficultés » indique Nicole Philibert co-présidente de l’association.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pourtant, cela a toujours existé, mais dans les siècles passés, une grande partie de la population ne sachant ni lire ni écrire, n’était pas dérangée. Aujourd’hui, de nombreux enfants ayant des difficultés pour lire, écrire, ou associer des idées, rencontrent des problèmes dans leur scolarité. Ils sont plus lents, donc pénalisés dans notre société où tout va toujours plus vite.

« Nous existons pour fédérer tous les acteurs relatifs aux Dys de manière à ce que la société les prenne de plus en plus en compte » poursuit la co-présidente.

Cette journée au cours de laquelle médecins, chercheurs et associations étaient présentes, a permis  à quelques trois mille personnes de s’informer, se renseigner, rencontrer des professionnel et ainsi de se rendre compte qu’elles sont loin d’être seules dans leur cas.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.