J’émerge, je résiste, j’écris

Après qu’une plaque ait été dévoilée rue Renée Leynaud le lundi 7 mars sur l’immeuble où a vécu pendant trente ans le poète résistant, le prix René Leynaud a été décerné, dans les salons de l’Hôtel de Ville, à un jeune écrivain, Thomas Vinau, pour son recueil de prose poétique, Bleu de Travail.

Cette cérémonie s’est tenue dans le cadre du dix-huitième Printemps des Poètes, qui a lieu du 5 au 12 mars. « Lyon aime la poésie, avance Georges Képénékian, 1er adjoint de la Ville de Lyon, délégué à la culture, au cours de cette semaine, tout l’espace doit en être imprégné, afin de sensibiliser tous les publics. » Hier comme aujourd’hui, Lyon regorge de poètes et d’écrivains. Elle est une ville du livre qui vient s’engager auprès des auteurs et petits éditeurs

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce prix, remis pour la deuxième édition, vient récompenser un ouvrage laissant apparaitre le double symbole de l’émergence et de la résistance, deux initiatives chères à René Leynaud qui par-là trouve un nouveau moyen de résister, et permet de faire émerger de jeunes artistes.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.