Jardin menacé

Après être passé sous un vaste porche, les visiteurs des Musées des Tissus et des Arts Décoratifs pénètrent dans la cour d’honneur qui leur permet d’accéder à un petit jardin à la française

Un ensemble étonnant

L’Hôtel de Lacroix-Laval, attribué à Souffot, où se trouvent les Arts Décoratifs, date de 1739. Jean de Lacroix-Laval, maire de Lyon puis conseiller à la Cour des Monnaies occupait un étage. L’ouverture du musée, inspiré par quelques notabilités lyonnaises, sera effective en 1922.

L’Hôtel de Villeroy construit vers 1730, où se trouvent les Tissus, était au XVIIIe siècle, considéré comme la plus luxueuse habitation de la ville. Il accueille à cette époque, à commencer par Louis François de Villeroy d’où son nom actuel, les gouverneurs de la ville. Dans la seconde moitié du XIXe, l’École supérieure de Commerce de Lyon s’y installe. Ce n’est qu’à partir de 1945 qu’il est réhabilité en musée, celui de l’époque établit au Palais du Commerce étant devenu trop exigu.

L’Histoire de ces deux ensembles se confond. Ils sont reliés par un perron à deux accès dont les rampes sont soigneusement choisies pour se fondre dans l’esprit des lieux. Le jardin art déco actuel de 300 m² comporte trois parterres triangulaires, séparés chacun par des allées de buis, agrémentés en leurs centres par plusieurs espèces d’arbres.

Les deux hôtels particuliers sont également reliés par une annexe dont la façade clôturant le jardin imite le raffinement architectural du XVIIIème siècle, s’inscrivant harmonieusement dans l’ensemble du site et du quartier d’Ainay.

En 1957 l’Hôtel de Lacroix-Laval est inscrit aux Monuments Historiques, ainsi que le jardin aujourd’hui menacé par le projet de rénovation.
Dans ce souci de continuité historique et de respect des éléments environnants ; l’association de Préservation du Quartier du Musée des Tissus, invite riverains et lyonnais à signer la pétition : http://chng.it/TgNMzsbV

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.