Intervenir sur le réel

Fruit d’une coproduction avec le Museum de Toulouse, l’exposition « Magique » présentée au Musée des Confluences du 15 avril 2022 au 5 mars 2023, est une approche historique et anthropologique du fait magique.

Plonger dans l’imaginaire

Il s’agit d’un sujet vaste et complexe qui offre un panorama de ces pratiques à travers le monde, en décrivant leurs origines. La scénographie époustouflante et envoûtante, dans une ambiance étourdissante, permet au visiteur de comprendre que la magie est un fait intemporel et universel. Elle existe depuis les temps les plus anciens, et oscille entre croyances et savoir. Très présente dans l’antiquité et au Moyen-Age, elle a plusieurs objectifs, guérir, maudire etc. Jusqu’à la renaissance, la magie est assimilée à la sorcellerie, et punie par le bûcher, alors qu’aux XVIIe et XVIIIe siècles, elle devient spectacle, la magie est alors jeux de miroir, elle interroge !

Décriée et admirée, disqualifiée puis revalorisée, la magie s’est construite au fil du temps, comme une notion ambivalente, jamais neutre, toujours plurielle. Les actions magiques sont toujours associées à des intentions bénéfiques, maléfiques ou incertaines.

Il existe différentes sortes de magie, spectaculaire ou secrète, mais la magie protectrice demeure la plus répandue dans le monde. Les pouvoirs magiques relèvent de l’inné ou de l’acquis. Derrière la popularité de la magie, le désir de décrypter le monde demeure, et se conjugue avec le plaisir d’entretenir le mystère. La magie fait partie de l’imaginaire, chacun la ressent selon ses émotions !

contact: lyon-presuile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.