Impact du coronavirus

Depuis deux mois, les étudiants lyonnais et français sont confrontés à une situation inédite, privés des bancs de la fac à cause du confinement, ils doivent étudier de chez eux.

Situation difficile

Ils doivent apprendre à travailler de façon totalement digitalisée pour espérer valider leur année ou obtenir leur diplôme. Il faut noter leur inquiétude quant à leur parcours scolaire, et en même temps relever la baisse de motivation ou un sentiment d’incompréhension et de délaissement face aux quelques mesures prises.

La moitié des étudiants avouent avoir déjà décroché de leurs études, car malgré les mesures mises en place par les établissements avec des cours ou des plateformes en ligne et des conférences digitales, il est difficile de travailler seul de chez soi. Un tiers se sentent à l’étroit, et deux tiers ont des difficultés financières car privés de leur job, ils ont des difficultés pour subvenir à leurs besoins essentiels. « Pour moi il est difficile de passer mes journées dans un studio de 20 m² qui fait office de chambre, bureau, cuisine et salle de bain » assure Jérémie étudiant en lettres qui bien qu’en dernière année, redoute de ne pas trouver d’emploi.

De ce fait une grande majorité est inquiète quant à l’obtention du diplôme, et à son avenir professionnel.    Les étudiants se retrouvent dans une situation inédite et inquiétante, et personne ne leur apporte de solution pour les rassurer.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.