Humanisation de la presqu’ile

Les travaux du parking Saint-Antoine avancent et les Terrasses de la Presqu’ile, espaces végétalisés qui viendront le couvrir, sont en chantier.

La Métropole veut transformer le territoire entre Rhône et Saône, en zone à trafic limité, voire piétonniser certaines rues et places. La place d’Albon et la rue Dubois en sont une parfaite illustration.  Le trafic automobile les empruntait autrefois pour traverser la presqu’ile, mais cela était avant !

Depuis 2014 ces deux débouchés sont fermés pour cause de travaux du parking, et finalement cela ne se passe pas si mal. Aussi est-il proposé de piétonniser cette place et de transformer en voie sans issue la rue Dubois dont l’extrémité pourrait être affecté à d’autres utilisations

La population du nord de la presqu’ile, entre Bellecour et Terreaux, très affectée par l’emprise automobile, est relativement favorable à la piétonnisation, dans la mesure où les chargements et déchargements resteraient autorisés. « Les besoins doivent être définis au plus près des habitants » assure Fabien Bagnon vice-président de la Métropole délégué à la voirie. La perception entre Bellecour et Carnot est très différente, car la circulation est moindre. Limiter le trafic revient à apaiser l’espace public.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.