Héros de la résistance

A l’initiative de l’Association des Rescapés de Montluc, une plaque à la mémoire de Gustave André, grande  figure de la résistance, interné à Montluc, torturé puis massacré par la Gestapo le 29 août 1944 à l’âge de trente-six ans, a été posée 19 rue du Plat, le lundi 3 juin.

« Cet immeuble d’où sont parties plusieurs actions de résistance, devient un lieu de mémoire » assure Denis Broliquier maire du 2e arrondissement.

Par son engagement, cet homme pacifiste natif de la Drôme, arrivé à Lyon en 1943, fait honneur à la Ville. Il n’a pas hésité à être confronté à des situations dangereuses, et n’a pas failli, ce qui lui a valu la vie, mais qui en a sauvé tant d’autres. A titre posthume, il a été nommé Compagnon de la Libération, et fait Chevalier de la Légion d’Honneur.

Après avoir chanté l’hymne nationale, l’assistance s’est recueillie devant la plaque à la mémoire des torturés de Montluc, située à l’angle de la place Bellecour et de la rue sait-Exupéry.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.