Habiter rue Mercière

Cette association forte de quarante-cinq adhérents, qui existe depuis une vingtaine d’années a tenu son Assemblée Générale le 23 juin.

Tranquilliser le quartier – Habiter rue Mercière agit en faveur des habitants du secteur, et veille à toutes les conséquences des travaux ou de la vie nocturne sur celle des riverains.

Concernant ce dernier point, une charte a été signée avec les établissements, mais elle n’est généralement pas appliquée, ce que déplore l’association. Les colocations estudiantines sont souvent un problème pour le voisinage. L’association a pris l’initiative, lorsqu’une fête est un peu trop bruyante, de le signaler par écrit à tous les habitants de l’immeuble, ce dont la police l’a félicitée.

Concernant les terrasses, Habiter rue Mercière a rencontré la mairie centrale, les polices nationale et municipale.  « Il nous a été confirmé que celles-ci doivent être rangées à 1h du matin » précise le président Bernard Colombaud.

Le stationnement des deux roues, et sur les aires de livraison, comme les problèmes de visibilité de la voirie  entre également dans ses champs de préoccupation.

Bref, une petite association qui a du tonus, et qui est consultée par les autorités, pour ce qui rentre dans ses compétences.

Carrefour des rues de Brest et Dubois, particulièrement dangereus

Carrefour des rues de Brest et Dubois, particulièrement dangereus

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.