Un grave problème sociétal

La pauvreté est partout, dans le monde, en France, à Lyon, dans la presqu’ile, elle est pour certains, un état permanent

La solidarité redistribuée par miettes – Dans le Rhône, outre les nombreux ménages vivant d’allocations, 9% des salariés sont au chômage, et il y a énormément de dossiers de surendettement. Le Secours Catholique accueille ces personnes – sept mille familles en 2015 – et leur propose de faire un bout de chemin ensemble. « Le plus important est l’écoute, affirme le président Georges Bolon lors de la présentation du rapport d’activité le jeudi 17 novembre, il est important de les aider à retrouver leur autonomie ». La plupart des ménages rencontrés vivent en dessous du seuil de pauvreté et certains n’ont aucun revenu. Le Secours Catholique est parfois obligé d’intervenir financièrement, pour les aider à passer un cap difficile, ou d’accompagner les enfants dans leur scolarité, ce qui favorise un climat de confiance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La part des inactif augmente, 55% ont des difficultés pour se loger, car il y a un manque cruel de logements très sociaux, le parc étant saturé. Il existe également des inégalités territoriales, la pauvreté en milieu rural est plus difficile à supporter qu’en ville du fait de l’isolement.

« Comme nous nous attachons à rencontrer les plus fragiles, poursuit Georges Bolon, plus de la moitié de nos compagnons sont des étrangers ». Abdou et Moussa sont arrivés d’Afrique il y a plusieurs mois, et avec trois cent trente euros par mois, cherchent désespérément une solution pour s’en sortir.

La situation de l’hébergement s’aggrave, des familles entières sont à la rue, les moyens sont très insuffisants. « Tous les jours, nous cherchons des solutions pour des personnes qui n’en peuvent plus ». Ce problème de la pauvreté devrait être au cœur des préoccupations de la France. Le Secours Catholique veut lutter contre les causes de cette pauvreté, mais il reste du chemin à faire.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.