Grande inquiétude

Au bout de huit semaines, le mouvement des Gilets Jaunes commence à exaspérer les commerçants du centre-ville, car un impact certain se fait sentir, certaines boutiques ayant perdu trente à 50% de leur chiffre d’affaire, à une période qui se veut la meilleure de l’année ! Un certain nombre d’entreprises ont eu des problèmes d’approvisionnement quand d’autres ont été victimes de dégradations. « Nous sommes très inquiets assure Emmanuel Imberton président de la CCI, le commerce est un des secteurs les plus touchés par cette crise ».

Nombre de commerçants assurent que cela représente une grande nuisance pour eux qui leur fait forcément du tort. « Cela fait deux samedis que nous devons être très vigilants avec la clé sur la porte, c’est éprouvant, précise la patronne d’Oliver Grant rue Victor Hugo, et bien sûr notre chiffre s’en ressent ». Les passants viennent parfois se réfugier dans les magasins, ces hordes de Gilets Jaunes et de policiers armés créent la panique ! De ce fait la clientèle s’est raréfiée, et certaines enseignes telle les Vins Nicolas au Terreaux ont dû fermer une partie de l’après-midi.

La période des soldes qui commence demain, samedi 12 janvier, leur permettra-t-elle de se reprendre un peu, rien n’est moins sûr, car cette mini révolution ne s’est pas terminée avec la fin de l’année, les Gilet Jaunes veulent aller jusqu’au bout, mais au bout de quoi, nul ne le sait pas !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.