France terre d’accueil

Comme il le fait tous les mois depuis onze ans, un collectif d’associations d’aide aux migrants s’est réuni mercredi 14 février à la nuit tombée, place des Terreaux, en un cercle de silence.

Par cette action, moment de réflexion, le collectif soutient ceux qui ont quitté leur pays pour quelque raison que ce soit, politique, économique, guerre etc.

Rester une heure en silence dans le froid, n’est pas évident

Ce rassemblement régulier auquel  les jeunes commencent à se joindre, a un impact sur la population. Les passants s’interrogent, et posent des questions. Petit à petit, ils prennent conscience de ce phénomène migratoire, et le soutiennent. « Il est certain que les personnes qui s’opposent à la présence de migrants en France sont majoritaires, précise Michel Durand responsable du collectif, nous sommes là pour si ce n’est inverser la tendance, faire au moins prendre conscience que quitter son pays par obligation est toujours un arrachement ». La France est depuis fort longtemps un pays d’accueil, les migrants lorsqu’ils ont une vie décente, sont nécessaires, bien souvent ils occupent les emplois dont les français ne veulent pas, mais ils apportent aussi leurs savoirs et leurs cultures.  Les différentes associations membres du collectif les accompagnent à tous niveaux, logement, travail, santé … de manière à leur trouver une place dans la société, c’est une question de dignité, d’humanité.

« Ce cercle du silence en appelle à la conscience des citoyens, mais aussi et principalement à celle des élus qui malheureusement n’acceptent pas cette population et généralement restent insensibles devant nos actions, poursuit Michel Durand, les politiques préfèrent ne rien faire ». Tout le monde sait que les associations sont indispensables à la vie de la cité, mais s’il n’y a pas un coup de pouce de la municipalité, leurs actions ne sont pas de grande envergure. Il est nécessaire d’accueillir humainement ceux qui sont migrants par détresse.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.