Flamme de la mémoire

La mémoire est essentielle, aussi depuis de nombreuses années, les associations juives souhaitaient-elle qu’il y ait à Lyon, un Mémorial de la Shoah. Décision a été prise, celui-ci va être érigé place Carnot, d’ci environ deux ans.

Affronter le passé

Créer à Lyon un Mémorial relève de l’évidence étant donné le rôle qu’a eu la ville pendant la deuxième guerre mondial, et son titre de Capitale de la Résistance. Ce projet a donc un véritable sens. Tous les juifs ont été victimes de la shoah, le peuple était condamné à l’anéantissement, six millions de personnes ont péri dans les camps.

Deux rescapés du camp d’Auschwitz-Birkenau

Aujourd’hui, dans la région lyonnaise, il y a encore trois survivants revenus en 1945, il est urgent de rappeler aux lyonnais et aux jeunes générations particulièrement, ces moments sinistres de l’histoire. « L’antisémitisme n’a pas disparu, indique Jean-Olivier Viout président de l’association pour l’édification d’un monument de la shoah, lors de la présentation de ce projet, le vendredi 13 septembre à l’Hôtel de Ville, c’est un sujet d’inquiétude majeur qui nous concerne tous et qui ébranle la République». Il est nécessaire de combattre la tyrannie et le racisme sous toutes leurs formes. « Dans un monde parcouru de frissons, il est indispensable de rappeler cette volonté d’élimination du peuple juif » lance Nicole Bornstein présidente du CRIF. Ce mémorial s’élèvera telle une vigie, à l’adresse des lyonnais d’aujourd’hui mais aussi de demain. Le passé a besoin d’être aidé afin de ne pas sombrer dans l’oubli.

Pour toute information et contribution : memorialshoah.lyon@gmail.com

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.