Fédérer les énergies

La clôture de la neuvième quinzaine de l’international en Auvergne-Rhône-Alpes, a eu lieu le jeudi 13 avril à la Région qui au cours de ces deux semaines, a apporté un soutien majeur à la CCIR.

Des défis à relever
Cette quinzaine a été le fruit d’un travail en commun de tous les acteurs et institutions tournés vers l’exportation. « Notre pays et particulièrement notre région, ont des enjeux majeurs dans ce domaine, souligne Philippe Guérand président de la CCIR qui apporte son soutien aux entreprises et les accompagne afin qu’elles atteignent la taille critique pour travailler avec l’étranger, les meilleurs ambassadeurs sont les entrepreneurs eux-mêmes ».
Cette opération collective à laquelle neuf cents entreprises ont participé, a permis de soutenir de nombreux projets exportateurs. « L’international est pour nous stratégique, indique Guillaume Signorini directeur de site chez Annecy Technology, nous faisons plus de la moitié de notre chiffre à l’export ». Il s’agit souvent d’un chemin de longue haleine, il faut savoir s’imposer face à la concurrence, la planète export recèle de secrets ! D’autre part, il est important de savoir se diversifier en innovant. Il est cependant important de reconnaitre que l’avenir de certaines entreprises peut dépendre de l’international quand leurs plus gros clients sont étrangers.
Exporter est une démarche à part entière, il faut en avoir la volonté car cela exige des financements, des process et des compétences, c’est un réel investissement qui demande perspicacité et persévérance. L’international favorise la réussite d’une entreprise, quand celle-ci propose un produit irréprochable.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *