Faire tourner l’art

Après une journée professionnelle dense entre auteurs, éditeurs et étudiants, la douzième édition du Festival de la Bande Dessinée qui a lieu tout le mois de juin dans la Métropole, et dont le point d’orgue est ce week-end dans la presqu’ile, a été ouvert  le vendredi 9 juin à l’Hôtel de Ville.

Place forte de la BD – Lyon est très attachée à ce festival, rendez-vous incontournable des amateurs de BD, qui a sa place dans la cité, et est connu sur la scène internationale. Il s’est construit progressivement, grâce au travail des différentes équipes, pour grâce à la collaboration de tous les acteurs, mettre en valeur le neuvième art.

Il y a douze ans, une bande de copains illuminés et passionnés s’est retrouvée dans une cave avec l’intention de créer un festival BD. Les deux premières années il s’est déroulé à la Croix-Rousse, puis est descendu dans la presqu’ile, à la Chambre de Commerce.  « Nous voulons introduire la BD là où on ne l’attend pas » précise le président Philippe Brocard. Aujourd’hui elle investit une cinquantaine de lieux dans la Métropole et une dizaine entre Rhône et Saône, dont l’Opéra, l’Hôtel de Ville, le Musée des Beaux-Arts, un chapiteau de 1000m² place des Terreaux, la comédie Odéon, le musée de l’imprimerie …  pour accueillir auteurs et éditeurs. La BD n’est plus forcément du papier, elle explose pour se répartir dans tous les lieux !

« Nous avons la volonté de faire comprendre au plus grand nombre, que le livre sous toutes ses formes est une manière de transmettre le savoir » indique Georges Képénékian, 1er adjoint délégué à la culture. Le rayonnement de ce festival hisse Lyon parmi les meilleures villes de la BD.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.