Faire tomber les barrières

L’égalité des droits et des chances est primordiale pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, aussi a-t-elle organisé les premières assises Sport et Handicap, le lundi 18 juin.

Des clés pour aller plus loin

Ces assises ont ouvert une réflexion collective sur le handisport et le sport adapté qui permettent à ceux qui les exercent, de maintenir leur autonomie, et de s’insérer plus facilement dans la société. Avec du matériel adapté, et du personnel encadrant, presque tous les sports, qu’ils soient de loisirs, de haut niveau ou de compétition, sont accessibles aux handicapés, quel que soit leur handicap. « Il est important de comprendre que pratiquer un sport est difficile pour un handicapé, qui doit se surpasser pour atteindre un certain niveau, précise Marie-Claire Emin présidente de la ligue régionale de sport adapté, mais il est évident que cela contribue à son épanouissement ».

Le sport améliore la santé et le bien-être non seulement des personnes valides, mais aussi de celles porteuses de handicap auprès de qui il décuple les forces et le plaisir. Ses bénéfices sont certes d’ordre physique, mais aussi psychologique, il permet aux handicapés de maintenir leur capacités, et de ralentir l’évolution de certaines pathologies. « L’escrime que je pratique régulièrement est pour moi comme un bouclier face à la maladie » indique Circée atteinte de sclérose en plaques. Le sport est également un levier d’inclusion sociale, il permet de créer du lien en allant à la rencontre de l’autre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.