Face à un mur de dettes

Les cafés, restaurants, bars, discothèques et entreprises d’évènementiel ont subi le premier confinement, et maintenant le deuxième, et sont en passe de perdre le travail de toute une vie.

Enveloppe de cinquante millions d’euros

La Région a donc décidé d’établir un plan afin de soutenir tous ceux qui sont encore fermés, et risquent de le rester pour les fêtes, en leur versant des aides. « Celles-ci ne compenseront jamais la perte de clientèle, mais c’est toujours un plus pour eux » indique le président Laurent Wauquiez.

Ainsi la région prend en charge un quart des investissements réalisés au cours de l’année 2020, jusqu’à cinq mille euros, elle accompagne les restaurants à hauteur de cinq mille euros chacun, plus mille cinq cents euros pour ceux qui ont développé une solution en ligne, et octroie aux entreprises qui en font la demande, un prêt de trente mille euros à taux zéro, avec remboursement différé de deux ans, dont elle se porte garante.

« Le paiement des loyers et congés payés peuvent mener les entreprises à la faillite, car il n’y a pas de rentrée d’argent, lâche Laurent Duc président de l’Union des Industries de l’Hôtellerie, et en plus les banques freinent des quatre fers pour réduire les prêts »

Les discothèques en sont à leur deux cent soixante-cinquième jour de fermeture, un tiers ont déjà été liquidées. Il en est de même pour les salles de sport dont un tiers sont à la limite de la liquidation judiciaire.

Ce plan financé grâce aux économies réalisées par la région ces dernières années, s’adresse à tous ceux qui sont encore fermés.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.