Etre carré demande des efforts

La chartre pour la qualité de la vie nocturne a été reconduite auprès de cent soixante-dix établissements lyonnais, le mercredi 13 juin au Grand Hôtel-Dieu.

Situés essentiellement dans les 1er, 2e et 5e arrondissements, ce label marque une relation de confiance entre ceux qui sont ouverts la nuit, la ville et les riverains. « Dans l’ensemble, tout se passe bien, relève Jean-Yves Sécheresse, adjoint délégué à la sécurité, nous avons atteints les objectifs visés ». Il peut arriver qu’il soit retiré à une maison trop bruyante, mais cela est rare. « Cela nous apporte une obligation de respect du voisinage, indiquent Tess et Florian patrons du Point Nommé, situé cours Suchet, cette chartre est un engagement de notre part ». Les établissements jouissant de ce label qui se concrétise par la remise de chouettes et de plaques à apposer, doivent appliquer certaines règles.  « C’est un gage de qualité, précise le patron du F2 place de l’Hôpital, nous sommes reconnus pour notre bonne tenue, d’ailleurs le voisinage n’accepte pas une dérive ! ».

Le nombre des établissements chartés augmente chaque année. De ce fait, cela favorise la ville qui est reconnue pour avoir une activité nocturne riche.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.