Etre à l’écoute

Afin de faire connaitre les troubles dys, dyslexie, dysphasie, dyspraxie … au public, l’association Dystinguons-Nous a organisé pour la treizième année, la Journée des Dys, le samedi 12 octobre à l’Hôtel de Région.

Le cerveau fonctionne différemment

Cela est une occasion de mettre en réseau les différents acteurs, enseignants, professions paramédicales, concernés par ces troubles du cerveau. Ils sont à l’écoute, et progressivement comprennent que malgré les difficultés, ces handicaps doivent être pris en compte.

L’Education Nationale, qui a le soutien des collectivités locales, essaie d’impulser des changements en formant les enseignants. « Bien sûr, il y a encore du travail à faire, souligne Sandrine Chaix conseillère régionale déléguée au handicap, mais nous avançons car Région, Métropole, Ville et ARS peuvent aujourd’hui travailler ensemble pour que ces comportements différents soient pris en compte ».

« Cette journée est essentiellement axée sur les familles, assure la présidente, nous voulons les rassurer et leur donner les éléments et les outils qui leur permettrons de s’en sortir ». Les Dys peuvent avoir des talents supplémentaires, manuels, culturels ou parce qu’ils font plus attention, ils ont un autre regard sur le monde, et voient les choses différemment. Il est donc nécessaire d’adapter les méthodes pédagogiques et d’apprentissage, afin qu’elles leur correspondent.

Les parents voudraient aider leurs enfants mais ne savent pas comment faire, ni vers qui se tourner. Cette journée leur a permis de recueillir des informations.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.