Esprit de collaboration

« Les corps intermédiaires sont souvent source de discorde, car ils transmettent aux instances supérieures les paroles qu’ils entendent » ainsi s’exprimait Sylvain Grataloup président de l’Union Nationale de la propriété immobilière (UNPI), le vendredi 24 janvier rue Grenette, lors de la présentation des vœux aux professionnels du secteur.

L’adaptation est cependant inévitable – contraintes environnementales, impôts – mais il ne faut pas accepter l’inacceptable, aussi l’UNPI résiste, mais ne veut pas forcer. « A Lyon, nous sommes capables de discuter pour essayer d’arriver à un compromis » poursuit le président. Nous avons un esprit de dialogue dans la chaine du logement et de l’habitat à entretenir, de manière à faire avancer les problématiques – garant, dépôt de garantie etc. –  surtout quand le logement est une thématique très importante comme à Lyon. D’ailleurs grâce au dernier PLU-H, Lyon va pouvoir augmenter sa capacité de logements dans les contraintes exigées, ce qui est une bonne chose.

Quelles qu’elles soient, les charges retombent inévitablement sur le bailleur. Contrairement aux idées répandues, les propriétaires ne sont pas des privilégiés, ce n’est pas en appauvrissant qu’on enrichit !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.