Espoir et solidarité

Pour la vingt-cinquième année, Handicap International et sa pyramide de chaussures sont revenus sur la place Bellecour, le samedi 28 septembre.

Geste de révolte

Après avoir obtenu la signature de deux traités internationaux, en 1997 et en 2008, et reçu le prix Nobel de la Paix, Handicap international poursuit son action en disant Stop aux bombardements en zones peuplées. Si lors de la grande guerre, 15% des victimes étaient des civils, on en dénombrait 50% au cours de la deuxième guerre mondiale, et actuellement ils sont 90%, soixante civils sont tués chaque jour. « Il est plus facile de larguer une bombe qui irradie à plusieurs kilomètres à la ronde que de viser un objectif » s’exclame Xavier du Crest directeur d’Handicap International qui précise que les zones urbaines dans les pays en guerre, sont devenues des champs de bataille. L’objectif d’Handicap International est de rendre les territoires aux populations.

La pyramide est un symbole contre le fait que des civils sont blessés et amputés. « Je jette une chaussure pour contribuer à l’action d’Handicap International, avoue Céline, je suis farouchement opposée à ces bombardements tous azimuts ».

L’ONG espère d’ici mars 2020, signer une déclaration politique de respect du droit international humanitaire et de la Convention de Genève, signature contre laquelle  la France s’oppose ! Elle souhaite d’autre part que dans le plus grand nombre de communes françaises soit érigé un « Monument pour les Morts civils inconnus », ce à quoi Lyon travaille activement.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.